Qu'est-ce que l'homéopathie?

L'homéopathie est un système de médecine alternative bien documenté, basé sur des données scientifiques. Elle consiste en la dilution d'infimes doses d'ingrédients actifs qui, en plus grande quantité, pourraient entraîner une réaction similaire à celle que l'on veut traiter. Autrement dit, l'homéopathie incite le système immunitaire à se défendre contre les agressions.

Le médecin allemand Samuel Hahnemann a jeté les bases de l'homéopathie il y a environ deux siècles. L'homéopathie repose sur trois principes fondamentaux.

1) La loi de similitude
Selon ce principe, administrer à un malade une petite dose d'une substance donnée peut éliminer les symptômes produits par cette même substance chez une personne en santé. Cela signifie qu'une faible dose d'un remède peut guérir une personne souffrante, alors qu'une dose élevée du même remède serait nuisible. Par exemple, l'ipéca possède des propriétés vomitives à forte dose, mais peut combattre et prévenir les vomissements à faible dose.

2) Le principe des quantités infinitésimales
Ce principe est fondé sur la recherche de la plus petite dose ayant un effet curatif. D'après la loi d'Arndt-Schulz, l'administration d'une substance en petites doses stimule et accroît l'activité physiologique, tandis que de fortes doses peuvent la bloquer ou l'interrompre.

3) Le principe de la totalité des symptômes 
L'homéopathie ne vise pas à soigner un organe en particulier, mais plutôt l'organisme en entier. Ce concept provient du Dr Hahnemann, pour qui le corps était bien plus qu'un ensemble d'organes et de nerfs. Il estimait notamment que les systèmes affectif et physique étaient étroitement liés.

Toxicité et réactions indésirables
L'homéopathie est une médecine douce qui s'adresse à toute la famille. C'est une méthode efficace et sécuritaire qui ne présente aucun effet indésirable, car les produits homéopathiques ne sont pas toxiques. Les remèdes homéopathiques constituent donc un traitement privilégié pour les femmes enceintes et les jeunes enfants.

Mode d'action
Comme elle stimule les défenses naturelles du corps sans causer d'effets néfastes, l'homéopathie est une médecine tant curative que préventive.

Personnes pouvant en bénéficier
Les bébés, les enfants, les adultes et les femmes enceintes peuvent tous en tirer des bienfaits.

Composition des remèdes homéopathiques
Les ingrédients contenus dans les remèdes proviennent de sources animales, minérales et végétales.

Domaines d'emploi
L'homéopathie est fréquemment utilisée dans le traitement d'infections aiguës (comme la bronchite, la grippe et l'otite), de maladies chroniques (allergies saisonnières, par exemple) et de troubles affectifs aigus ou chroniques (notamment la douleur et l'anxiété).

Temps de réaction
L'homéopathie peut soigner rapidement les infections aiguës. Pour ce qui est des maladies chroniques, le temps de réaction du remède dépendra des mécanismes de guérison de la personne traitée.

Forme des remèdes homéopathiques
Les remèdes se présentent sous forme de granules, de gélules, de gouttes, d'ampoules, d'onguent, d'ovules vaginaux et de suppositoires.

Contre-indication et effets indésirables
Il n'y a pas de contre-indication. En effet, l'homéopathie est même recommandée pour les femmes enceintes et les bébés.

Règles générales et posologie
Les gouttes peuvent être administrées comme telles ou diluées dans un peu d'eau. Il faut garder le produit en bouche trente secondes avant de l'avaler. Il est préférable de prendre le remède trente minutes avant de manger ou une heure après le repas.

Adultes : Prendre vingt gouttes à la fois, trois fois par jour, une demi-heure avant les repas ou une heure après. Dans les cas aigus, prendre dix gouttes toutes les vingt minutes et diminuer progressivement la dose au fur et à mesure que les symptômes s'estompent.

Enfants : Prendre dix gouttes à la fois, trois fois par jour, une demi-heure avant les repas ou une heure après. Dans les cas aigus, prendre cinq gouttes toutes les vingt minutes et diminuer progressivement la dose au fur et à mesure que les symptômes s'estompent.

Dans les cas extrêmes, le nombre de doses peut être augmenté sans risque. On doit espacer la prise des doses dès que les symptômes diminuent et l'arrêter complètement lorsque les symptômes disparaissent. Les produits homéopathiques demeurent actifs cinq ans après leur fabrication.