Les meilleures herbes pour réduire l’inflammation

Qu’est-ce que l’inflammation?

L’inflammation est la réaction du tissu corporel aux stimuli nocifs; elle constitue un moyen de protection pour les cellules immunitaires, les vaisseaux sanguins et les médiateurs moléculaires.

L’inflammation a pour but d’éliminer la cause initiale des blessures aux cellules, d’évacuer les cellules nécrotiques et les tissus endommagés à la suite d’une agression ou du processus inflammatoire, et d’amorcer la réparation des tissus.

Quels sont les principaux signes d’inflammation?

Les cinq signes classiques de l’inflammation sont la chaleur, la douleur, la rougeur, l’enflure et la perte de fonction (selon la terminologie latine, calor, dolor, rubor, tumor et functio laesa).

Quels sont les principaux types d’inflammation?

L’inflammation peut être aiguë ou chronique.

L’inflammation aiguë est la réponse initiale du corps aux stimuli nocifs. Elle est le résultat du mouvement accru du plasma et des leucocytes (en particulier les granulocytes) du sang vers les tissus blessés, faisant intervenir le système vasculaire local, le système immunitaire et diverses cellules dans le tissu blessé.

L’inflammation chronique désigne une inflammation prolongée qui se caractérise par la destruction et la guérison simultanées des tissus en raison d’un processus inflammatoire.

Comment l’inflammation affecte-t-elle le corps?

L’inflammation est étroitement régulée par le corps. Une réaction inflammatoire trop faible pourrait entraîner une destruction progressive des tissus par les stimuli nocifs (comme les bactéries) et ainsi compromettre la survie des organes. Par ailleurs, l’inflammation chronique peut mener à de nombreuses maladies, notamment : la rhinite allergique, la parodontite, l’athérosclérose, la polyarthrite rhumatoïde, et même le cancer (p. ex., carcinome de la vésicule biliaire).

Certaines herbes sont considérées comme anti-inflammatoires et peuvent contribuer à réduire l’inflammation et la douleur chroniques. Des ingrédients naturels comme la broméline, la serrapeptase, la griffe du diable (dont le nom scientifique est harpagophytum) et le curcuma sont tous reconnus pour leurs propriétés anti-inflammatoires. Un moyen facile d’incorporer des anti-inflammatoires dans votre routine quotidienne consiste à utiliser des produits à base de plantes naturelles comme Infla-Med, de la ligne Alterra par HerbaSanté.

 

Broméline

La broméline se consomme par voie orale pour réduire l’inflammation et l’enflure, en particulier des voies nasales. Elle peut aussi être utilisée de façon topique pour retirer la peau morte des brûlures. La broméline est également employée comme aide digestive pour soulager l’arthrose et les muscles endoloris.

Serrapeptase

La serrapeptase est une enzyme qui provient des vers à soie. Elle dissout les protéines qui peuvent s’accumuler dans le corps à la suite d’une inflammation et de blessures (en particulier dans le cas des cicatrices). La serrapeptase procure de nombreux bienfaits, notamment l’éclaircissement du mucus, ce qui en fait un excellent moyen de nettoyer naturellement les sinus lorsque l’on souffre d’un rhume. Elle agit aussi comme un antimicrobien puissant et contribue à éliminer les agents pathogènes en affaiblissant les biofilms autour des bactéries résistantes aux antibiotiques.

Griffe du diable (Harpagophytum)

Connue sous le nom scientifique de harpagophytum, la griffe du diable est une plante originaire d’Afrique du Sud. Son nom est bien choisi, car il provient de l’apparence de ses fruits, qui présentent plusieurs petites saillies semblables à des crochets.

La griffe du diable contient des harpagosides, qui font partie d’une classe de composés appelés glucosides d’iridoïdes. Il a été démontré que les harpagosides possèdent des propriétés anti-inflammatoires. Les racines de cette plante sont traditionnellement utilisées pour traiter toutes sortes de problèmes, comme la fièvre, la douleur, l’arthrite et l’indigestion.

 

Écrivez le premier commentaire...
Laisser un commentaire